ClassiqueInfo-disque.com

Accueil > Col Legno > Col Legno

Col Legno

Articles de cette rubrique


Quand Nono fait du Scelsi (Col Legno)

mardi 19 janvier 2010 par Gilles Quentel

Ce disque Col Legno réunit cinq pièces vocales de Nono : chœurs glacés et aériens, travail méticuleux des timbres, on retrouve ici le talent d’orfèvre du compositeur vénitien, sans l’originalité des grandes œuvres. Car ici, tout semble s’inscrire dans l’ombre de Scelsi. Avec quelques encombrants messages politiques en sus, l’incorrigible péché mignon du compositeur. Dommage.



Une musique venue d’ailleurs (Col Legno)

dimanche 4 octobre 2009 par Gilles Quentel

Après l’étonnant Coloured Noise sorti chez Kairos et l’opéra pour enfants Der Tapfere Schneiderlein chez Col Legno, Wolfgang Mitterer sort Im Sturm, un disque réunissant un cycle de lieder et une pièce pour piano préparé. Digne héritier de Cage, expérimentateur infatigable, il compose une musique qui tient davantage du rock underground que du classique contemporain. Une curiosité.



Berio, l’épreuve du temps (Col Legno)

jeudi 11 juin 2009 par Thierry Dupriez

Le label Col Legno publie un intéressant disque consacré à des œuvres concertantes et orchestrales de Luciano Berio enregistrées en marge du festival Wien Modern 2007. Initiative pertinente car l’œuvre orchestral de Berio semble amorcer une certaine décrue dans les programmations, à l’exception de sa (fort datée pourtant) Sinfonia.



Gustav Kuhn, après Beethoven, Brahms (Col Legno)

mercredi 3 juin 2009 par Benoît Donnet

Nous n’avions pas gardé un grand souvenir de l’intégrale des symphonies de Beethoven de Gustav Kuhn chez Col Legno il y a un an. Sans transcender quoi que ce soit, ces symphonies de Brahms nous semblent d’un intérêt supérieur.



Vers une nouvelle figuration : à découvrir (Col Legno)

lundi 23 février 2009 par Fred Audin


Une des caractéristiques de la musique contemporaine la plus engagée est de trouver des appellations de substitution pour des formes génériques : aucun des trois concertos pour violon présentés par ce disque (création des œuvres respectivement 2006, 2005 et 2004) ne porte simplement ce titre, même s’ils se réfèrent à cette forme de façon plus ou moins directe.



Rihm ; intégrale de l’œuvre pour quatuor à cordes, volume 1 (Col Legno)

mardi 17 février 2009 par Fred Audin

Wolfgang Rihm, servi par les interprètes les plus réputés, est sans aucun doute l’un des plus importants compositeurs vivants, et peut-être le plus grand en ce qui concerne l’évolution de la musique allemande : on aura donc du mal à contester l’opportunité d’enregistrer son œuvre pour quatuor à cordes, par d’excellents instrumentistes, dévoués, attentifs, dont la compréhension dépasse sans doute, et de loin, celle de l’amateur, un peu égaré devant l’immensité de la tâche (4 volumes de quatuors dont nous ne commentons ici que le premier).



Eloge du silence, séduction du vide. (Col Legno)

lundi 9 février 2009 par Fred Audin

Helmut Lachenmann, après avoir terminé ses études à Dresde, fut l’élève, à titre privé de Luigi Nono. Ses techniques de composition n’ont plus rien à voir ni avec la tonalité, ni avec le sérialisme, à la limite avec quelques éléments du minimalisme répétitif : chef de fil de la Klang Komposition (composition du sonore), il qualifie parfois sa production de « musique concrète instrumentale », revendiquant des techniques de jeu dont il est souvent l’inventeur, et qui peuvent nécessiter l’amplification tant elles produisent des sons à la limite du spectre audible pour l’homme. Il ne s’agit pas de faire du bruit, quand bien même on approche du « bruitisme », mais plutôt de fabriquer diverses qualités de silence, les structures faisant appel à une attention soutenue de la part de l’auditeur.



La musique orchestrale de Castiglioni (Col Legno)

lundi 15 septembre 2008 par Gilles Quentel

Deuxième volume consacré à l’œuvre (trop) mal connue de Niccolò Castiglioni chez Col-Legno. Un fascinant voyage dans une féérie de neige et de glace, dans une interprétation impeccable de l’Ensemble Risognanze.



L’Oeuvre Pianistique de Castiglioni (Col Legno)

vendredi 12 septembre 2008 par Gilles Quentel

Habitué des rencontres estivales de Darmstadt, professeur de composition en Italie et aux Etats-Unis, concertiste virtuose, Niccolò Castiglioni sait pourtant ne pas se prendre trop au sérieux et éviter la pose : sa musique, pour atonale qu’elle soit, exhale une poésie glacée envoûtante imprégnée de féérie. Une découverte.



Le conte musical de Wolfgang Mitterer (Col Legno)

jeudi 24 juillet 2008 par Gilles Quentel

Wolfgang Mitterer, énigmatique électro-acousticien, a composé un opéra pour enfants techno-abstractif un peu conceptuel mais très inventif, dont l’argument se base sur un conte de Grimm. Seul ennui, le livret n’est pas traduit, les non germanophones devront donc s’abstenir.